MICROSTART A PRÊTÉ PLUS DE 10 MILLIONS D’EUROS POUR LUTTER CONTRE LE CHÔMAGE

MICROSTART A PRÊTÉ PLUS DE 10 MILLIONS D’EUROS POUR LUTTER CONTRE LE CHÔMAGE

160 emplois créés à Liège grâce au microcrédit

Jeudi 23 juillet 2015 — Liège, le 23 juillet 2015 – En ce début d’été, microStart est fière d’annoncer une nouvelle étape symbolique qui confirme le succès du microcrédit en Belgique : l’institution de microcrédit a prêté plus de 10 millions d’euros depuis sa création en 2011. Une somme qui a permis de créer 1000 nouveaux emplois, dont 160 à Liège.

microStart soutient les exclus du système bancaire classique (petits indépendants, chômeurs, allocataires du CPAS…) dans la création et le développement de leur propre activité. En d’autres mots, l’institution de microcrédit soutient les projets professionnels des personnes ayant plus d’idées que d’argent, et ce grâce à l’octroi d’un microcrédit de 500 € à 15.000 € et d’un accompagnement gratuit dans différents domaines (finance, gestion, juridique, comptable…).

10 millions d’euros de microcrédits

Au-delà du chiffre impressionnant mais peut-être abstrait, ces 10 millions d’euros, c’est surtout un grand coup de pouce qui a permis de soutenir quelque 1400 entreprises et de créer 1000 emplois. Rien qu’à Liège, l’agence locale de microStart a rencontré pas moins de 1238 candidats, accordé 256 crédits pour un montant moyen de 6520 € et soutenu directement 200 projets permettant de créer 160 emplois.

Pour mener à bien sa mission d’acteur de la microfinance, microStart peut compter  sur de nombreux partenaires, notamment BNP Paribas Fortis qui lui accorde une ligne de crédit utilisée pour financer les micro-entrepreneurs. Selon une étude de la Vlerick Business School, menée en collaboration avec la banque, un microcrédit aboutit dans 80% des cas à un emploi durable.

Des Liégeois ayant plus d’idées que d’argent 

Petits indépendants, chômeurs, allocataires du CPAS… les Liégeois sont nombreux à avoir des idées plein la tête, mais à manquer de moyens pour les réaliser. Il suffit pourtant souvent de pas grand-chose.

Raphaël, au chômage, avait besoin de 7500 euros pour reprendre la pizzeria de son oncle. Il est aujourd’hui à la tête de l’établissement.

Alexandra, coiffeuse de formation et licenciée de son poste d’employée, a pu compter sur le soutien de microStart pour l’ouverture de son propre salon de coiffure à son domicile. Elle était alors au chômage.

Youssef est originaire du Bengladesh. Après plusieurs années de difficultés à trouver du travail en Belgique, il a ouvert son propre night shop au centre de Liège, soutenu par un microcrédit de 9000 euros chez microStart.

Des audacieux tels que ceux-là, microStart en rencontre chaque jour. Sa mission : les écouter, leur faire confiance, construire avec eux un projet réaliste, et les accompagner dans la mise sur pied ou le développement de leurs activités, dans les meilleures conditions possibles.

Le saviez-vous ?

  • 30% des clients de l’agence de Liège sont des femmes.
  • 59% des clients de l’agence de Liège ont moins de 40 ans.
  • 51% des candidats de Liège sont demandeurs d’emploi et 32% sont déjà indépendants.
  • Les secteurs d’activités les plus représentés sont le commerce (45%) et l’horeca (13%).

 

Contact presse : 

Pour tout complément d’information, demande d’interview ou matériel visuel, merci de prendre contact avec :

Voice Agency - Karel Goethals – karel@voice.be – 02/340.92.41 – 0485/82.96.52 

Site web : www.microstart.be

Published with Prezly